Description du 5-a-Side (Cécifoot)

Apparu au Brésil dans les années 50, le football à 5 a fait ses débuts paralympiques aux Jeux d’Athènes en 2004.

Sport réservé aux déficients visuels, il s’inspire du football traditionnel dont il suit la majorité des règles. Il s’en distingue toutefois par des adaptations au niveau du terrain et des modifications adaptées aux joueurs comme par exemple pas de hors-jeu, pas de sortie de jeu latérale, pas de contact, ….

Le cécifoot se joue en extérieur sur un terrain de 40 mètres de long sur 20 mètres de large fermé par des barrières latérales de minimum 1 mètre de haut. Deux équipes s’affrontent opposant quatre joueurs aux yeux bandés et un gardien de but voyant. Les sons font partie intégrante de la tactique, l'arrière des buts est équipé d'un équipement sonore, les opposants signalent leur présence en criant "voï", un signal sonore très important qui permet également de limiter les éventuels chocs frontaux. Le ballon, le même que celui du football classique renferme une capsule sonore. Un préposé au guidage se tient derrière le but adverse et indique à l’attaquant la position de la cage.
La partie se joue en deux périodes de 25 minutes.

Sur le plan international, le football à 5 est géré par l’IBSA (International Blind Sports Federation) qui est membre de l’IPC (International Paralympic Committee).

En compétition, il existe deux groupes de pratiquants :

  • Catégorie B1 : réservée aux joueurs aveugles ou à ceux qui n'ont qu'une perception lumineuse. Pour plus d’équité, ils portent des patches oculaires lors des rencontres. Seule cette pratique est paralympique.
  • Catégorie B2/B3 : concerne les footballeurs malvoyants. Les règles sont un peu différentes de la catégorie B1 : temps de jeu, dimensions du terrain, …