Stromae avait ainsi été choisi avant le Mondial 2014 avec sa chanson « Ta fête » et Dimitri Vegas & Like Mike l’avaient été par le biais de leur morceau « Melody ».

Il y a environ un an maintenant, des discussions ont été entamées entre Universal Music et l’URBSFA pour désigner l’artiste/le groupe qui leur succéderait en vue de la Coupe du Monde 2018 en Russie.

À la suite de ces discussions, Universal Music, qui fait office d’expert en matière du marché musical, a fait différentes propositions, dont celle de Damso.

Pour rappel, Damso, fier papa d’une petite fille, est un jeune artiste issu de l’immigration, lequel a grandi dans les rues de Kinshasa avant d’occuper celles de Bruxelles, et qui est un exemple d’intégration.

Ce message était fondamental à nos yeux dans la mesure où ce sont des valeurs que nous avons toujours prônées et que nous continuerons toujours de mettre en avant.

Par ailleurs, l’artiste en question rencontrait un très franc succès sans faire l’objet de la moindre polémique à notre connaissance, que du contraire vu qu’il était encensé de toutes parts et en dehors de nos frontières.

Pour l’ensemble de ces raisons précitées, la Fédération Belge de Football, pour laquelle les notions de fair-play et de respect sont essentielles comme elles le sont pour l’UEFA et la FIFA, a opté pour Damso afin de réaliser la prochaine chanson des Diables Rouges en prévision du Mondial 2018.

En novembre 2017, l’URBSFA a officialisé son choix et c’est alors que dans la foulée, le Conseil des femmes, qui s’était tu jusque-là, a profité de notre médiatisation pour créer une polémique eu égard aux textes passés dudit artiste.

Une polémique est ainsi apparue il y a quelques mois alors que la chanson pour laquelle l’Union Belge est concernée n’est pas encore sortie à l’heure actuelle.

Celle-ci nous a toutefois déjà été présentée par l’artiste et nous a entre autres énormément charmés de par son message ô combien rassembleur.

À l’heure actuelle, la Fédération Belge de Football se trouve, malgré elle, de nouveau face à cette même polémique, mais nous ne tenons cependant pas à être pris en otage de celle-ci et réaffirmons une nouvelle fois notre choix.

Nous souhaitons tout de même préciser que nous inviterons avec plaisir tous les sponsors de l’URBSFA dans de brefs délais afin de leur faire écouter la chanson et leur (ré)expliquer le processus qui nous a amenés à poser ce choix.