KAS Eupen - KV Oostende (22/09/2018)

À l’occasion d’un tir au but de Yuta Toyokawa (Eupen), Kevin Vandendriessche (Ostende) reçoit la balle sur son bras, qui se trouve contre son corps. La balle file dehors et l’arbitre donne un corner. Malgré le fait que le bras est contre le corps, le VAR intervient. L’arbitre reste à juste titre sur sa décision et accorde un corner. Dans ce cas-ci, le VAR n’aurait jamais dû intervenir.

SV Zulte Waregem - KV Kortrijk (21/09/2018)

Lors d’un corner, Christophe Lepoint est poussé dans le dos par Hamdi Harbaoui et heurte un défenseur de Zulte Waregem, lequel dévie alors mal le ballon. Celui-ci atterrit en effet chez un attaquant de Courtrai, qui marque. Dans un premier temps, l’arbitre accorde le but, mais revient sur sa décision sur le conseil du quatrième arbitre. Il annule ainsi le but et accorde un coup franc direct à Zulte Waregem pour la faute de Christophe Lepoint sur le défenseur. Étant donné la complexité de la situation (poussée, contact, mauvaise déviation et but) et vu qu'un but qui avait été accordé dans un premier temps est ensuite annulé, le VAR aurait dû intervenir et faire en sorte que l’arbitre visionne les images.